Les garder dans la ruche

– Si vous voulez garder vos abeilles, m’a dit un apiculteur auprès de qui je prends régulièrement conseil, il faut d’abord leur f… la paix!
J’avais regardé d’un peu trop près l’installation, ce premier jour, et elles m’ont vite fait comprendre qu’il valait mieux garder mes distances. Une piqûre sans l’avoir vue venir, une abeille kamikaze morte instantanément.

Depuis, je regarde la ruche fréquemment, depuis mon poste d’observation à 3m, avec un téléobjectif Samyang 500 à miroir, l’appareil posé sur un pied. Je découvre le détail sur écran, ce qui m’a permis de voir, dès le 2e jour d’installation, des abeilles avec du pollen. C’est signe que la reine a commencé à pondre.

pollen.png

Aujourd’hui, 9 juillet, un mois pile après l’installation, les abeilles qui habitent la ruche sont déjà une nouvelle génération, puisque la durée de vie d’une abeille d’été est de 3 semaines.
Elles ont bâti sur 5 barrettes, on peut voir sur le dernier rayon les cellules pleines de miel. Ce miel suffira-t-il à l’essaim pour survivre à l’hiver prochain? Je ferai une 2e visite en fin d’été pour savoir si je dois leur apporter un complément.

les_fifilles

Pour elles, c’est la routine d’allées et venues pour ramener pollen et nectar, en évitant les prédateurs (frelon asiatique, fausse teigne, varroa…). Je veillerai de temps en temps à les aider comme je le pourrai, épaulé par d’autres membres de l’association Bizbiz. Jusqu’à ce que la colonie, devenue trop importante, ne décide d’essaimer à son tour et tenter sa chance vers l’inconnu, qui sait, vers une autre ruche construite par un citadin comme moi?

_DSC4598

FIN

Didier,
hôte d’abeilles

Publicités